Les 407 SW

Ce break, commercialisé sous le nom de  SW, pour Station Wagon, a fait son apparition en France début Juin 2004. Rallongé de 8 centimètres par rapport à la berline (la totalité sur le porte à faux arrière), ce break privilégie l'esthétique au volume de chargement, offrant un modeste coffre de 458 litres en configuration 5 places, et 1 654 litres banquette rabattue. Contrairement à son prédécesseur, se break n'est pas disponible en 7 places.

En équipement, il gagne de série un essuie-glace arrière, un hayon s'ouvrant en deux parties (lunette arrière seule, ou normalement), deux barres de toît longitudinales en alu brossé, et un toît panoramique en verre feuilleté surteinté de 6mm d'épaisseur, ce dernier n'étant pas disponible sur la finition de base "Confort Pack" depuis Juillet 2007. Pour éviter que l'habitacle ne se transforme en four, le toît en verre, dont celui-ci est conçu pour absorber  12% de l'énergie solaire, s'accompagne de série d'un rideau-velum électrique, composé de quatre volets, qui s'escamote discrètement vers l'arrière du pavillon. On peut ainsi soit ouvrir l'accès à la lumière, soit l'occulter partiellement ou complètement, permettant de se protéger du soleil. Il est commandé par un bouton rotatif à neuf positions et dispose d'un dispositif anti-pincement, à la manière d’un toit ouvrant.

Son poids est en moyenne supérieur de 50 kgs par rapport à la berline correspondante, et les amortisseurs sont tarés de façon différente, afin de supporter le poids supplémentaire et des charges qu'il peut transporter, vocation d'un break. Cette carrosserie existe sur toutes les versions de 407. L'écart de prix par rapport à la berline a toujours été pour l'instant de 1 300€, et de 1 000€ depuis Juillet 2007 sur la finition "Confort Pack", du fait de l'absence du toît panoramique.

Dimensions extérieures/intérieures 407 SW

Gamme 407 SW:

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site